Si tu danses

Publié le par la freniere

Comment ne pas t’aimer. Je veux bien tourner en sucre d’orge si tu veux des bonbons, en toupie si tu veux danser, en rivière si tu nages, en route si tu marches. Je veux bien faire de l’ombre si le soleil te brûle. Je veux bien faire la pluie pour rafraîchir tes tulipes. Je veux bien brouiller les pistes, piper les dés, refroidir les têtes chaudes et décrocher la lune si tu restes avec moi.

Je serai la rivière si tu veux traverser. Je serai le pont si tu es la rivière. Je serai la montagne si tu veux monter, le torrent si tu veux descendre. Je serai la toile, le pinceau, les couleurs si tu veux te peindre. Je ne serai jamais la corde pour te pendre mais l’échelle de corde accrochée aux étoiles, l’échelle de l’espoir appuyée sur le vent. Je serai l’imprévu si tu veux la surprise. Je serai la réponse si tu es la question.

Je veux bien être la table des matières si tu écris un livre. J’y mangerai tes mots. Je veux bien brûler en enfer si tu es le diable, devenir un ange si tu es Dieu. Je veux bien tourner en bourrique si tu fais l’âne, en pourpoint si tu couds, en points d’exclamation, jamais en point final. Je veux bien tourner de l’œil si tu tournes avec moi. Je veux bien faire la table si tu y mets la nappe. Je veux bien faire le lit si tu couches avec moi. Je veux bien faire la fête, faire la tête, faire la paix, faire l’amour avec toi.

Je ne serai plus là si tu n’es pas là, je serai avec toi. Je serai ailleurs si tu es ailleurs, le sol si tu marches, le tournesol qui se tourne vers toi. Je serai l’eau si tu as soif. Tu es le pain lorsque je mange. Tu es le miel. Tu es la sève. Je serai le cerisier et même le noyau si tu veux de la tarte. Je serai le ciel si tu es une étoile. Je serai la terre si tu es une fleur. Je serai l’abeille si tu es le pollen. Je serai moi si tu es toi. Je serai homme si tu es femme. Je serai nous si tu es nous. Je serai éternel si tu es infinie. Je t’attendais pour être.

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Danièle 26/08/2007 22:42

"...  L'ombre de ton ombre..  l'ombre de ta main..  l'ombre de ton chien...  Ne me quitte pas...  Ne me quitte pas..."     Jacques Brel...