Thomas Vinau a son blog

Publié le par la freniere

Elle marche derrière moi

Bien sur qu’elle marche derrière moi, qu’est ce que tu crois ?
Elle met ses pas dans les miens. Toujours. C’est pareil pour tout le monde.
Certains jours elle disparaît, mon corps est plus léger, je me gonfle de joie, j’ai du mal à retenir mes rires. Mais elle revient toujours, frotter son absence contre la mienne. Son rire est plein de dents. On la porte avec soi n’est ce pas ? Chacun son petit manteau de douleur, son tricot de peau humide et piquant autour de l’âme, chacun son vertige à l’intérieur de lui-même, son propre gouffre. On s’escalade et puis on retombe au fond avec l’écho d’une syllabe, ou un courant d’air. Impression de disparition. Elle arrive pour rien, gratuitement, comme la pluie. Elle se planque derrière les portes, ça fait un petit moment qu'on ne l'a pas vu, mais je sais qu'elle rôde, qu'elle nous surveille. Son oeil blanc à travers le trou de la serrure. Elle nous pioche comme un trou à charbon. Chacun a ses petites incantations pour ça, ses petites formules magiques. C’est l’anodin, le minuscule qui nous sauve. Comme si le matin était un seau de sable sec qui s'effrite sur une plage...

Thomas Vinau

etc-iste.blogspot.com/

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Danièle 14/09/2007 01:27

Merci pour l'info...   Je me promènerai par là..

thomas 12/09/2007 17:44

merci jean marcpour les deux derniers liens, et pour ta visited'un drôle d'oiseau à maître corbeauxamitié