Merci (Suisse)

Publié le par la freniere

merci pour l’amour refusé

la plénitude jamais accordée

l’abondance ignorée

merci pour les nuits d’errance

et d’abrutissement dans l’alcool

merci pour l’horreur de la maladie

merci pour les sourires narquois

les ricanements

les sarcasmes

le mépris

la haine
l’indifférence

merci pour les aveux mensongers

les caresses mendiées

les chutes dans l’océan de la nuit

merci pour les portes toujours closes

merci pour les yeux vitrifiés par les larmes

merci pour la bouche écrasée

qui jamais plus ne s’ouvrira sur un aveu

merci pour les mains disjointes

qui ont perdu le chemin des caresses

merci pour l’apaisement

qui n’arrive jamais

merci pour tous ceux en dérive

vers l’archipel du désespoir

merci pour tes yeux

miroir de mon dénuement

merci pour les râles et les cris

arrachés à la bouche des suppliciés

merci pour la mort

qui jette sa défroque

sur les épaules de l’enfant malade

merci pour les promesses

jamais tenues

la tendresse repoussée

merci pour les compagnons de clinique

qui se sont suicidés

merci pour ceux qui errent

dans le vent de l’épouvante

merci pour les parias

enfouis dans les replis du désespoir

merci pour les jours de torture

merci pour l’oasis interdite

l’ombre et la nuit

largement dispensées

merci pour les crachats

la générosité transformée en dérision

merci pour l’implacable malédiction

quoi pèse sur moi

comme sur tant d’autres

 
Francis Giauque

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

kelig 09/10/2007 22:21

itou. salut à toi ...

thomas 09/10/2007 19:34

le silence s'impose aprés ce texte... mais j'ai quand même envie de dire merci