Aglae Vadet

Publié le par la freniere

Exposition des peintoches d'Aglaé
du 3 décembre au 2 Janvier
"Aux Yeux d'Elsa"
116 rue d'Etretat
7600 LE Havre
 
 
 
Jean Pierre Clémençon commente la peinture d'Aglaé:
Naïve , la peinture d’Aglaé !

À ce compte là, Mondrian, Vélasquez, ressemblent à des primates.

Naïf de s’intéresser à la nature humaine plutôt qu’à la perspective, naïf de s’intéresser à nos rêves, nos amours plutôt qu’au merveilleux rapport entre les couleurs primaires.

Naïf le rose, le saumon, l’humide des sexes, naïf le bleu ? Si vous préférez le gris tempête allez voir Turner et ses bateaux sombrer dans l’estuaire de la Tamise.

Naïf le geste spontané ! si vous préférez l’orgasme simulé, il doit bien exister dans votre quartier une pute de province qui gémit pour quelques euros.

Non, Aglaé peint comme la vie, avec son beau et son pas beau et même quand ça déménage et que la vie n’estpas sourire, c’est avec un clin d’oeil (même s’il a fallu écraser une petite larme quelques secondes avant ) mais jamais avec le petit doigt en l’air, qu’elle nous emballe

Vernissage
Samedi 8 décembre
18 heures 30
 
 

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Danièle 08/11/2007 00:20

Merci pour ce "faire-part" !  Je souhaite une bonne journée à Aglaé qui, d'après ce que j'en lis, sait donner des couleurs à l'Invisible...