La mère (France)

Publié le par la freniere

On entre et sort de sa mère par la tête. Et elle demeure toute notre vie, notre entêtement. Quel qu’il soit : ardent ou cruel, superbe ou déchiré. Intime et clos comme on ne sait pas, comme on ne saura jamais.

Joelle Brière

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article