Aux frères du loup

Publié le par la freniere

Á J-M et Chibouki


En contre jour
une mémoire de loup
et le sang qu'on arrache
et le cœur qu'on broie
Le chevalier d'encre
harangue la solitude

En contre chant
un cri de clavier
et cette poignée de mots qui court
sur ces noms tatoués à l'éternité

En contre temps
une mémoire de vie
et le sang qu'on arrache
et ce cœur trop grand
pour un amour qui ne sait pas mourir
pour une amitié qui ne sait pas vieillir

En contre nuit
cette vie qui crisse
dans les neurones du coeur
Un chevalier est orphelin

En contre oubli
le chevalier d'encre
comme un vieux loup
hurle la solitude

Jean-Michel Sananès

chevalfou.over-blog.net/

Publié dans Jean-Michel Sananès

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article