Rengaine de la poésie perdue (France)

Publié le par la freniere

La poésie s’est perdue

On ne sait plus la chanter

La poésie a disparu

On ne sait plus où elle est

Le passeur des Saintes Maries

Assure qu’il l’a vue dans le delta du Rhône

Mais il semble établi que ce n’était qu’un drone

La poésie s’est perdue

On ne sait plus la chanter

La poésie a disparu

On ne sait plus où elle est

La factrice de ma rue prétend que

ses lettres s’adressent encore au vieux poète

qui résidait à l’Isla Negra

Mais cette adresse n’a plus de réalité

Et l’aube marine efface l’encre des enveloppes

La poésie s’est perdue

On ne sait plus la chanter

La poésie a disparu

On ne sait plus où elle est

Où la chercher alors?

Où la chercher encor?

Si ne n’est dans le fleuve

L’île La forêt des symboles

Et les lettres d’amour?

La poésie s’est perdue

On ne sait plus la chanter

La poésie a disparu

Mais peut-être sait-on où elle est

Elle est dans le désespoir

et elle est dans l’espoir

Elle est dans tous ses livres muets

qu’il faut apprendre à faire parler

Elle est dans le nid de tes yeux

D’où sortent ces paroles trouvées

Sur le vieux sentier troubadour

Hors du temps et de l’espace

Des crieurs publics des sous-produits de l’imagination

Elle est dans l’écriture quotidienne

Qui se mêle au soleil de demain et à

l’inflexion des voix chères qui se sont tues*


* Verlaine (Mon rêve familier)

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article