HUW102 (Ontario)

Publié le par la freniere

HUW102 (Ontario)

vient d’essayer

de me tuer.

 

Un vieux gris

chapeau de cowboy

dans une station wagon

grosse et lâche

comme un paquebot.

 

On a dansé ensemble

un moment :

j’ai vu le blanc de ses phares

j’ai vu le soleil dans ses pores et

au ralenti

comme à l’Univers des Sports

je me suis rendu à la

sécurité du trottoir.

 

Pendant un grand bout de temps

Je suis resté planté là comme

un parcomètre.

Dans mes yeux il y avait

une notice de violation.

Mon cœur se débattait comme

une petite bête laissée pour morte

sur le bord du chemin.

 

J’étais soudainement très heureux

de vivre.

Je tenais à la vie comme Keith Richard

à sa bouteille de Jack Daniels.

Je voulais payer un verre à toute la terre

et après, coucher avec.

Je voulais lui faire des tas d’enfants

qui écriraient des vers sur la nature

et feraient d’autres tas enfants

qui domestiqueraient la voiture et

inventeraient le cheval.

 

Ceci n’a pas duré longtemps.

Une fois l’euphorie passée

je me suis sauvé dans la nuit du jour

je me suis faufilé entre les sapins humains

je me suis sauvé en maugréant

en mastiquant la gomme de mes mots

comme la petite bête que nous sommes tous.

 

Patrice Desbiens        Dans l’après-midi cardiaque, Prise de parole, 1985

Publié dans Patrice Desbiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article