Comme toujours (Bretagne)

Publié le par la freniere

Comme toujours ce même soleil
qui tombe entre les îles.
La mer se tourne
contre le mur du ciel
et nous dérobe son visage.

La vie finira par se refuser
tout comme la mer
et les eaux vives iront se perdre
dans les sables d'autres mémoires.

Alors nous poserons nos mains
à plat sur la pierre
et nous les laisserons là
comme deux oiseaux froids
étranges bientôt
quand leur vol est si vite oublié.

Jean-Paul Hameury

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article