Le fleuve des oiseaux

Publié le par la freniere


Quand la terre monte en neige
le fleuve des oiseaux
ralentit son allure.

Les images respirent
par la buée des mots.

S’il n’y a plus de feuilles
aux branches de l’espoir
il reste la lumière.



Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Serge 14/12/2008 19:01

Pris au hasard, celui-ci me plait bien !Ciselé, aéré, et quasiment deux métaphores par strophes, il fallait le faire !