Aux yeux bandés

Publié le par la freniere

Personne ne voit

L’aveugle qui joue de l’accordéon –

Personne n’écoute

Sa musique dans la rue.

Mais il écoute

La foule qui passe en silence,

Et il voit

Les notes derrière ses yeux,

Et dans sa bouche

Il chante les excuses du monde.

 
Fred Johnston

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article