Un regret (Québec)

Publié le par la freniere

Laisse-le
Il vient
Laisse-lui

La pluie le printemps le buis l’ombre

Laisse l’étreinte et l’ombre aux mots

Laisse à leurs voix la rue et l’enfant

Laisse à cet homme le repos

Laisse-le
Laisse-nous
 

Laisse les mots au temps

Laisse l’ombre s’éblouir

Ne l’éreinte pas

Laisse le jour entrer

Laisse l’aube à l’ami

 

Laisse l’empreinte sur la peau

Laisse l’eau venir aux mains

Laisse l’oubli aux morts

Souviens-toi

Laisse à la poussière la devise qui le dit

Un mot d’ordre le floue

Laisse le doigt dessiner

Le midi de l’os le vif et la mémoire

 

Laisse la hache et le bruit

Laisse la tête détruite

Laisse à la boue celui qui l’a détruite

Écarte-les

Laisse un fusil se tourner contre lui

Laisse transi l’artificier

Laisse au rebut les désirs d’éboulis

 

Laisse l’enfant près du mourant

Qu’il grandisse et l’enseigne le remplace

Qu’il l’augmente et l’écoute le récite

Laisse-le prendre la route

Semer le vent

 
Laisse vivre

Assèche le sel

Laisse la sève

Laisse un rosier près de la vigne

Laisse le sang monter aux joues

Laisse les yeux former le mur

Laisse la rue quêter les fleurs

 
Et regrette

De ne pouvoir être

À la ville et au moulin

Au four et aux charmilles

Au mors aux caresses à la mer

Quand il les faut en même temps

Regrette

La pierre et le laurier jetés aux cendres

Regrette

La persistance des grilles

Regrette

De ne pas être entendu quand tu le cries

Regrette

L’arbre et la feuille

Les mains posées

La fenêtre au vent

Une porte entrebâillée

Regrette

Mains et mondes

Demande encore le défendu*

 

*dernier poème écrit avant sa mort

 
Michel van Schendel

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Danièle 19/03/2008 00:35

Laisse tout avant de Tout laisser..Oui, belle complainte...

colette 14/03/2008 19:59

Très beau texte et litanie touchante de toutes ces choses de la vie