En avant du jour (France)

Publié le par la freniere

En avant du jour
un jardin s'étire,
installe sa fraîcheur.

Il est allé loin cette fois,
a failli chavirer derrière
les carreaux de mon cahier.

Conciliabule entre
une syllabe et un carré de choux.
Efflorescence du A majuscule
qui, peu à peu,
prend le large.

Une poignée de sable
glisse entre les doigts.
Elle sent le vol des mouettes,
les flaques de pluie,
le cheval dans le pré.

Les mots, avec l'herbe et l'osier,
se mettent à bouger,
deviennent poreux.

Cadences nouvelles,
effraction du sens,
la page ne sait plus
où donner de l'encre.

Une fille, à côté,
bat la mesure
et accueille les faveurs
d'un buisson de pensées.

Une main défroisse les tiges,
nourrit les oiseaux de l'hiver.

Ton corps,
doux et tranquille,
fleurit de tous ses livres.

Brigitte Broc

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article