Banquet (Belgique)

Publié le par la freniere


je parle le langage des poussières, du temps qui passe
le coeur au clou puisque rien ne vient
un théâtre de vers luisants derrière les paupières

au lendemain de la fête les rires se sont mués en râles
les convives du banquet de la mémoire ont des manières de porcs

Renaud Brébant

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article