Surtout demain (Québec)

Publié le par la freniere

il faudrait encore pouvoir rêver
des chiens parmi les pieuvres
danse tentaculaire
des halos sanguignolants
ourlent la terre
de ces corps qu'on éventre
qu'on fend dans le silence des téléviseurs
ou les yeux clos
(garde les yeux clos)
il faudrait les lames souillées
les milliers de couteaux que tu caches dans tes joues
les sarbacanes sous ta langue
tes yeux révolvers
il faudrait leurs fouets
leurs claquements furibards
tout foutre dans la bouche d'un volcan

fondre à jamais
ou alors plus rien n'existe
plus rien

Catrine Godin

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article