La censure

Publié le par la freniere


La censure? La censure! La censure, c'est la gargouille qui vomit
hideusement son plomb liquide sur la
chair vive de la poésie!

La censure, c'est l'hydre acéphale aux mille bras aveugles qui abat comme un
sacrifice sans défense
chaque érection de sensibilité délicate au moyen de ses moulinets vandales!

La censure, c'est le rasoir gigantesque rasant au niveau du médiocre toute
tête qui ose dépasser!

La censure, c'est la camisole de force imposée au vital!

La censure, c'est la défiguration imposée sur la grâce au moyen d'un sourcil
froncé saugrenu!

La censure, c'est le saccage du rythme!

La censure, c'est le crime à l'état pur!

La censure, c'est l'enfoncement du cerveau dans un moulin à viande dont il
surgit effilochement!

La censure, c'est la castration de tout ce qu'il y a de viril!

La censure, c'est la chasse obtuse à la fantaisie et à l'audace
illuminatrice!

La censure, c'est la ceinture de chasteté appliquée à tout con florissant!

La censure, c'est l'interdiction de la joie à poivre!

La censure, c'est le morose enlaidissant tout!

La censure, c'est l'abdication du rare et du fin!

La censure, c'est la maculation et le hachage en persil de l'unique toujours
gaillard!

La censure, c'est l'abdication de la liberté!

La censure, c'est le règne ignorantiste du totalitarisme intolérant envers
tout objet qui n'est pas
monstruosité rétractile!

La censure, c'est l'injure homicide à la loyauté des sens!

La censure, c'est le pet par dessus l'encens!

La censure, c'est la barbarie arrogante!

La censure, c'est le broiement du coeur palpitant dans un gros étau brutal!

Oui, mille fois oui, la censure c'est la négation de la pensée.


Claude Gauvreau


Écrit il y a 38 ans. Deux ans avant le Refus global.


 

Publié dans Glanures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article