La foi (Belgique)

Publié le par la freniere


Moi je n'ai pas de foi puisque je suis poète.
Moi je n'ai pas de foi puisque que je la transforme.
Moi je n'ai pas de foi puisque j'invente un dieu,
soir et matin, toute l'année.
Moi je n'ai pas de foi, ne sachant qui je suis :
le traître, le passant, le vieux fantôme ?
Moi je n'ai pas de foi; je me consume
tour à tour dans la rage et dans l'amour,
comme fait l'océan, quand il s'en va,
quand il revient, quand il refuse de dormir.
Moi je n'ai pas de foi puisque je suis le prêtre
qui ne sait plus pourquoi il parle,
pourquoi il doute,
pourquoi il mente,
alors que son mensonge est déjà sa lumière.


Alain Bosquet


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article