La table des matières

Publié le par la freniere


mise en page: Jean-Marie Dutey

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

22/05/2008 22:42

J'explique ? Allez hop, j'explique. À première vue, ou, disons pour quelqu'un qui lirait JML avec moins d'attention que moi, ou avec moins d'assiduité, ses textes, ou plutôt ce texte, pourrait paraitre monotone, ou, pour le dire plus métaphoriquement, monochrome. Mais pour moi, c'est exactement le contraire. Ses textes sont de plume et d'or pour leur densité, proches mais au fond vertigineux. C'est de cette lecture là que je voulais rendre compte, en jouant sur la densité visuelle, texte tassé là, espacé ailleurs et en jouant sur la taille des lettres, proches, éloignées, puis de nouveau proches, un peu comme si la voix du poête chuchottant à mes oreilles, pour ensuite m'interpeler de loin, m'invitait à le suivre, et revenait me chercher.

22/05/2008 22:07

En arrivant, j'ai cru un très bref instant m'être trompé d'endroit, mais non. Je me sens très honoré d'être un peu affiché là. ♣

Elie 22/05/2008 13:14

Mes yeux s'exercent à lire cet écrit plaisant... Elie