Je me pensais... (France)

Publié le par la freniere


... je me pensais comme une chose qui existe quand on peut la nommer parmi d'autres. Mon nom y suffisait; un surnom m'établissait. C'est de ce désert que je viens. Je prétends sans la moindre fierté que je ne suis qu'un homme plein de questions et digne d'elles.

Gaston Puel

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 09/06/2008 08:22

rares les êtres qui se pensent dignes de leurs questions et riches de leurs doutes !