Francopolis de juin est en ligne

Publié le par la freniere


Walkyrie Waltz

Il n'y a plus de rizières
Dans la fraîcheur du napalm
Plus un cratère plus une dune
Juste une patinoire
Sur laquelle glisse le feu nucléaire
Et ses irradiations maléfiques
Une fleur de métal sur la poitrine
Comme une couronne mortuaire
Sur un linceul arc-en-ciel
Qui fracture les eaux

Gilles-Marie Chenot

À lire dans le Francopolis de juin 2008

 

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article