Au casino des peuples (Guadeloupe)

Publié le par la freniere


Nous n'avons rien à déclarer
La faim n'a pas de passeport
La vie n'est pas une marchandise
L'humanité n'est pas une nationalité

Tout homme qui s'en va défie l'entour
Dessouche une nation
Et lézarde une étoile

Et toi reconduit
Dérivé
Jeté par-dessus bord
Regarde-toi passer sur ta terre
Les yeux baissés
Demande-toi où est ton lieu
Ton seul lieu d'accueil
Tu inventeras ta terre

Ernest Pépin

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article