L'itinéraire (France)

Publié le par la freniere


J'ai appris à mentir au lit de mes parents
je sais disposer les corps creux en étoile
l'itinéraire tatoué au revers de ma main
disparaît à mesure que je ferme le poing


On ne rogne plus la queue des chiens parias
des jerricans remplis du souvenir du feu
on s'est fendu la voix à crier des pourquoi
qu'on nous laisse entre saints le silence
                                                        faute de mieux

Renaud Brébant

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article