Le chien (France)

Publié le par la freniere


...le chien était-il mon ami ? Ou simplement une âme ? Il se tenait contre notre haleine, craignant de nous perdre, toujours au plus près du remuement de nos humeurs. Le silence entre nous sans doute l'éprouvait-il comme les tranquilles craquements d'un navire au mouillage, mais on ne larguait jamais les amarres. Plus que son collier qui marquait son appartenance son regard revendiquait sa fidélité, son regard de constante contrition nous dédiait les entrailles repues de toute son âme carnivore...

Gaston Puel      L'Âme errante, Le Dé bleu


 

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article