Ce serait la Toscane

Publié le par eniger

Ce serait la Toscane. Odeur des corps si proches en leurs hésitations.
Bouches altérées, contre mourant, contre grisaille, contre jours bouillis.
Nous aurions des outrances d’oiseaux aux premières cerises. Sans mot
d’excuse, comme avril en sueur aux aisselles des champs. Fièvres blanches,
paroles d’arbres, la route irait vers le plaisir. Ce serait la Toscane un
jour de contrebande. Sans errances mais le chemin plus grand que nous. La
pensée chasserait une vieille abstinence et nous serions fragiles, et forts,
là où le pré marie ses eaux. Aux racines d’en haut, viendraient tendues,
ventres serrés, des noces singulières. Ce serait la Toscane. Ecris-le au
présent.

Ile Eniger

Publié dans Ile Eniger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article