Je vous parle (France)

Publié le par la freniere


J'ai allumé le silence

De mes nuits trop courtes

Amasser la lumière

Qui lisse mon sourire

Avant de me glisser

Dans des draps de douleur

Aux couleurs des heures arrêtées

J'ai écorché les cicatrices

Superposé les peaux mortes

Inventé des rumeurs

Pour croire encore

Qu'il n'est pas nécessaire

De se faire mal

Ni de faire mal

Je m'immobilise....(je n'entends plus les bruits insupportables de la nationale)

...

certain de recouvrer

la vue limpide des profondeurs

un contact de mer

isolé dans un désert de sable

comme une perte enfin accepté

un désir qui renaît

d'être aussi différent

et pourtant tellement semblable

halluciné de vérité

je reconstruis mon monde

des restes de vos poches trouées

des mots que vous savez encore décocher

avec tendresse et humanité

je vous ressemble tellement

que je finis par exister

dans vos regards

je me vois et me noie

je me saisis de l'intouchable

une main sur ma poitrine

je sais que je vous parle

de vous

Jean-Luc Gastecelle


 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article