Le mot

Publié le par la freniere

Le mot, ouvert, juteux comme une entrée, une grenade qui appelle la bouche. Cartouche dans l’obscur, écharpe pourpre des premières, pâte à forger, battant de porte, clavier des secondes, évasion programmée. Le mot, limon d’attente. Sourcier, sorcier, prêt à offrir, prêt à payer, qui tonne sa poussée vers l’espace à franchir. Le mot plus grand que lui et qui propose encore. Le mot séduit, saisi, délivré de l'encan. Le mot né pour renaître plus haut que les croyances, délivré de tout sens et de reconnaissance. Le mot pour allumer, brûler, flamber, rougir. Qu’on voie le feu de loin et que l’on dise alors, c’est la femme sauvage qui incendie la vie.

Ile Eniger

 

 

Publié dans Ile Eniger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article