En traversant le pays des morts

Publié le par la freniere



En traversant le pays des morts
en route vers Aden les terres d'Arthur Rimbaud.
Je suce mes doigts à cause de la soif
de la malaria, du cancer des os.
Je songe à la Bretagne,
aux femmes aux hautes coiffes.
Je songe aux piroguiers du fleuve Zaïre.
Je songe aux oiseaux bariolés d'Amazonie.
Je songe au sexe chaud de l'indienne
à la tombée de la nuit.
Je songe à une espèce de poème
déclamé par un fou de génie
qui ferait taire les perroquets verts.


André Laude




Publié dans André Laude

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article