Song (USA)

Publié le par la freniere


Le poids du monde
           est amour.
Sous le fardeau
           de solitude,
sous le fardeau
           d'insatisfaction

            le poids,
le poids que nous portons

           est amour.

Qui peut nier ?
           Rêvé
il touche
           le corps,
pensé
           construit
un miracle,
           imaginé
angoisse
           jusqu'à naissance
dans l'humain -

regarde par le cœur
         brûlant de pureté -
car le fardeau de vie
         est amour,

mais nous portons le poids
         avec lassitude
et devons ainsi reposer
         dans les bras de l'amour
à la fin,
          reposer dans les bras
de l'amour


         Nul repos
sans amour,
         nul sommeil
sans rêves
         d'amour -
soyez fou ou glacé
         obsédé d'anges
ou de machines,
         le vœu dernier
est amour
         - ne peut être aigri
ne peut dénier
        ne peut s'abstenir
si dénié : (...)

Allan Ginsberg

 


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article