Le surplus (Canada)

Publié le par la freniere


Tous les autres gens donnent dans le surplus.
J'essais simplement d'acquérir le minimum.
Je suis le démuni, le nécessiteux,
Je suis le sans-foyer
à la recherche d'un gîte et d'un lit.
Je les vois, avec leur argent en surplus,
leurs voitures en surplus, leurs femmes en surplus.
Ils ont plus qu'il ne leur en faut
et c'est là l'essentiel de leur vie.
J'ai moins qu'il ne m'en faut
Et c'est là l'essentiel de la mienne.

Ken Norris

Traduit par Pierre Des Ruisseaux


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article