28 novembre 1969

Publié le par la freniere

 

On a cloué des planches sur

les fenêtres de mes yeux.

 

Une lumière folle essaie

d’entrer par les craques.

 

J’ai le souvenir de l’espace

entre les planètes.

 

Où est ma voix dans

la poussière du silence ?

Le bruit du pourquoi et du

pourqui.

Migraine de la mémoire.

 

Toutes ces années passées sous

un ciel qui sent le

bois brûlé

et

 

le soleil qui a

l’abat-jour

un peu croche

sur la tête.

 

Patrice Desbiens

 


Publié dans Patrice Desbiens

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article