Le train vide (France)

Publié le par la freniere


Des centaines de trains parallèles au départ et dans chaque train, un seul homme avec son journal éclairé. À mesure que passent les gares, leur nombre diminue et d'un train à l'autre les hommes parfois se regardent. Au moment de descendre, dans la lumière fatiguée, les derniers voyageurs, repliant leur journal, comprennent que le train vide était celui de tous.


Jean-Pierre Lemaire

 


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article