Mes lignes sont écrites

Publié le par la freniere


Mes lignes sont écrites avec l'encre du temps,
le sang, le sperme et l'eau,
dans l'étreinte et l'espoir.
L'amour attend son heure
au milieu du silence.
L'eau chante par la bouche
au milieu du désert.
L'aile des mots dissout
la pierre qui écrase.


Mes lignes sont écrites avec le blanc des yeux.
Mes mots se perdent dans les trains,
dans les rues, dans les bois.
Mes mots apprennent le ventre vide,
la colère et la joie,
le cour qui mendie
dans la clarté lunaire
et les épis secrets.


Mes lignes sont écrites avec la mer à boire,
le minerai de l'âme,
la flamme et la fumée,
la rumeur de l'abeille
quand elle touche la rose,
le fleuve Saint-Laurent
qui porte mes racines,
le chant de l'embouchure,
la queue de l'arc-en-ciel,
le corail et l'écaille.


Mes lignes sont écrites à la lumière du rêve,
avec l'inconscient, le soleil
et les graines affamées.
Je chante l'heure nue,
le fumier frais des vaches,
la croissance des feuilles,
le glissement des reptiles,
les lapsus du vent.
L'amour attend son heure
comme un lampyre dans la nuit.


Je ne sais pas encore
ce que parler veut dire.
Je donne la lumière
sans savoir d'où elle vient.
J'écris pour être ce que j'aime.


22 juillet, 2004

 

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

colette 08/05/2009 08:44

lignes de racines et de terred'entrailles et d'amourd'immense et de simplede misère et d'élan