Choisir son camp

Publié le par la freniere


C'est toujours pareil
Il n'y a que deux sortes
D'êtres humains
Ceux qui tiennent le fusil
Et ceux qui creusent
N'en déplaise à Blondin
La poésie
Se tiendra toujours du côté
De ceux qui creusent


Thomas Vinau

 


Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Serge 22/06/2009 21:37

Pourtant certains abandonnent la poésie pour aller vendre des armes en Abyssinie.

Echecs 22/06/2009 17:21

Une vérité cruelle.Yves