Tout à coup (Turquie)

Publié le par la freniere


Tout advint tout à coup.
Tout à coup la lumière frappa le sol,
Le ciel tout à coup,
Le bleu tout à coup.
Tout advint tout à coup,
La brume de la terre apparut tout à coup,
Le germe tout à coup, le bourgeon tout à coup,
Le fruit tout à coup.


Tout à coup,
Tout à coup,
Tout advint tout à coup.
Une fille tout à coup, un garçon tout à coup,
Routes, campagnes, chats, hommes...
L'amour tout à coup
Tout à coup la joie.


Orhan Veli

 

traduction: Elif Deniz et François Graveline

 


Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
un petit bonsoir justes pour vous ignaler un reccueil des textes et poèmes d'orhan veliTel est exactement mon boulot, Chaque matin je peins ...Orhan Veliet baisers d'istanbul