Le mensonge

Publié le par la freniere

 

Le mensonge est verbeux, il bave. Le mensonge ne parle pas, il vomit. Pourrissement stérile qui gangrène la langue, il joue cartes truquées dans un remugle d'artifices. Il détruit le regard, abat la loyauté, tranche la parole. Le mensonge est un égorgeur. Sur ses béquilles volées il séduit la confiance. Et la tue.


Ile Eniger

Publié dans Ile Eniger

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jjdorio 11/07/2009 06:29

Je lis ce très bel aphorisme, tout en sachant qu'il fonctionne aussi, avec son mot contraire.La vérité est verbeuse...Dans la Russie de Staline, le peuple et les élites étaient soumis chaque matin à la lecture de l'unique journal "la Pravda" - c'était la "Vérité" et -deuxième sens- la Justice...des "égorgeurs".Mais voici l'aurore et la "rougeur des matinaux" que je propose pour la remercier à Ile Eniger et à ses lecteurs:    " La vérité est personnelle.      Prenez garde: tous ne sont pas dignes de la confidence.      Accolade à celui qui, émergeant de sa fatigue et de sa sueur, s'avancera et me dira :       "Je suis venu pour te tromper".       Ô grande barre noire, en route vers ta mort,        pourquoi serait-ce toujours à toi de montrer l'éclair ? "                                      René CHAR