Ils ont dit

Publié le par la freniere

Produire du style, du lyrisme quand on a du métier, rien de plus simple. Empêcher l'archet de vibrer pour faire joli, c'est moins facile que de faire le virtuose. Et quand un écrivain se met à aimer ce qu'il écrit c'est terrible… Le but, c'est d'arriver à un objet compact et repérable. Que les gens puissent se situer par rapport à lui et que le texte devienne un ami, un espace de confidence. Moi, lecteur, j'attends qu'un livre m'aide : à être plus ouvert, par exemple… En tant qu'écrivain, j'ai parfois l'impression que rien n'a bougé depuis les scribes, je fais comme eux : j'inscris.
Jean-Christophe Bailly
 
 

Publié dans Ils ont dit

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article