Aphorisme du jour

Publié le par la freniere

Il faudrait que chacun puisse prendre l’avion quand ça lui plaît, sans argent ni passeport.

Publié dans Aphorisme du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

jml 26/10/2006 16:44

Justement, tout le problème est là. Quand les hommes auront ce besoin, c'est que les autres seront comblés. C'est une mauvaise distribution des richesses qui est ici en cause. Quand on parle en terme de chômage, de travail, de produit national brut, de profit, on passe à côté du vrai problème: on a perdu le sens du partage. Au lieu de se raffiner, il s'est atrophié dans la recherche du profit. Les hommes qui travaillent n'ont pas le temps d'arroser leur jardin et ceux qui ne travaillent pas ne savent plus ce que c'est qu'un jardin. Ce sont toujous les grosses légumes qui en profitent. Ils vendent déjà leur mère au nom du saint dollar, leurs enfants aux banquiers, de l'amour en sachet, de la haine à la carte. Ils vendent des canons comme du papier à cul.

Marie Bland 24/10/2006 13:31

Oui c'est bien tout ça, mais il y a des milliers de choses que les gens feraient avant de prendre l'avion s'ils pouvaient le faire sans argent.