Il arrive (Bretagne)

Publié le par la freniere

Il arrive
que l’on trouve dans les bouteilles jetées à la mer
des lettres d’amour

dont les écritures sont des inconnues
telles qu’il s’en cache dans les villes
les équations et les autres langues.

Par l’infini du regard
il dit l’infini du remords
de naviguer si longtemps sur la mer

où ne jouent pas ses enfants.

L’homme qui s’en va
par un poème
rejoindre celle qu’il attend

n’est-il pas
comme ce marin
qui
par l’infini de la mer
rejoint l’infini de ses mots
où a disparu son amour.

Il arrive
que l’on trouve dans les livres jetés aux lecteurs
des lettres d’amour
écrites dans des langues dont les alphabets sont inconnus
à l’oreille de toutes les langues.

Aussi secrets que les voyages
sont les poèmes

ils ne connaissent
comme les bouteilles jetées à la mer
que le pont, le cœur d’où ils sont tombés.

Tréguennec
Baie d’Audierne
Hiver

Yvon Le Men
 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Annick SB 10/01/2007 20:58

Il arrive qu'on trouve comme ça par hasard sur un écran, des mots d'amour , des mots tout doux qui ne nous sont pas destinés et que l'on s'approprie pourtant, non pour les mettre en bouteille et les jeter à la mer !!! mais pour rêver tout simplement ...