À cette catégorie

Publié le par la freniere

J'appartiens à cette catégorie de type qui n'a jamais su faire la différence entre une clémentine et une mandarine. J'appartiens à cette catégorie de type qui ralentit pour entendre la fin du morceau avant d'arriver au boulot. J'appartiens à cette catégorie de type qui pense que le vent se mouche dans le ciel pour faire les nuages. Qui pense que les abeilles jouent parfois de la trompette en traversant l'aurore. J'appartiens à cette catégorie de type qui préfère dire quelque chose en se taisant plutôt que de parler pour ne rien dire. Qui boîte un pas sur deux. Qui grogne un jour sur trois. J'appartiens à cette catégorie de type qui peut mieux faire. Éternellement. Qui aime. Qui essaie. Qui n'ose pas. J'appartiens à cette catégorie de type qui laisse faire mais ne se laisse pas faire. Qui ne sait pas. Qui pense tiens il a une drôle de silhouette ce canard là. Qui mange tous les cubes de fromage offerts dans les supermarchés. J'appartiens à cette catégorie de type qui tente de traduire les sifflements des narines et les crépitements du bois. Qui cache son visage dans la nuque et les cheveux des filles. Qui trouve que ce n'est pas sale d'avoir de la terre sur les mains. Qui préfère les odeurs aux fragrances. Qui déteste les caisses et aime les caissières. Qui chie sur les vainqueurs. J'appartiens à cette catégorie de type qui joue un morceau d'harmonica invisible et désaccordé. Qui chavire sans bouger. Qui tombe sans bouger. Qui se relève sans bouger. Qui danse mal mais qui titube avec une certaine élégance.

 

Thomas Vinau

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article