Aphorisme du jour

Publié le par la freniere

S’ils le pouvaient, les marchands couperaient toutes les jambes pour vendre des chaises roulantes.

Publié dans Aphorisme du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article