Aphorisme du jour

Publié le par la freniere

 

Je ne comprends pas ce prestige du lointain. L’univers à nos pieds regorge d’infini. Les routes sont en nous, de l’étoile au galet. Notre proche est le lointain d’un autre. On fixe l’horizon sans savoir qu’on y est.

 


Publié dans Aphorisme du jour

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Jimidi 15/12/2010 21:49



C'est exactement là que j'en suis.