Au coeur

Publié le par la freniere

J’aurai toujours au cœur

une pomme, un oiseau,

le bras d’une poupée

arrachée par le temps,

une rivière enceinte

de mille rires d’enfant,

une poignée de larmes

dans les poches des yeux.

 

Je ne sais rien vraiment.

Je cherche encore la vie

au fond de ce qui reste.

 

Mes idées vont pieds nus

sur les tessons du doute.

Publié dans Poésie

Commenter cet article