Avec les mots du jour

Publié le par la freniere

L’automne est froid
cette année.
Même les bouleaux
ne chantent plus.
L’eau qui coule
entre les doigts
se transforme en glaçon.

Les oiseaux portent déjà
du givre sur les ailes
et leurs habits d’hiver
ralentissent le vol.
Entre une vague et l’autre
le fleuve se renie
et recule d’un pas.

De son doigt d’aubépine
le temps laisse une écharde
sur la moindre caresse.

À défaut d’espérance
il faudra se chauffer
avec les mots du jour.

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article