Christian Erwin Andersen

Publié le par la freniere

Christian Erwin Andersen ou "la blessante vérité de vivre"

 « les hommes communiquent par leurs blessures ». Paul Celan

 

Poète des cimes, Charles Erwin Andersen? Il racle les grandes profondeurs humaines avec ses griffes, ses mots, ses dents... et ses crocs. Il parle en tant que rescapé des utopies malades, des lendemains qui saignent. Lisez ce poète hors-les-normes, procurez-vous son dernier ouvrage, prenez le temps de comprendre la douleur rejoignant une joie sauvage, désespérée, ou un semblant de raison subsiste. La raison? un alibi assommant, assourdissant. Tant de poètes plaisants façonnent la langue de subtilités obsolètes où tous les prétextes d'une intelligence habile, chantournée mais dévoyée défigurent la poésie en "morceaux choisis" pour anthologies à usage académique.

 

(...)

 

André Chenet

 

 

suite de l'article sur dangerpoésie

 

Andersen-a-La-Colle-Carl-CABE-Maury.jpg

 

 

Publié dans Les marcheurs de rêve

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article