Coup de tonnerre dans le monde scientifique

Publié le par la freniere

Il n'y a pas de sentiments dans le cœur !

 

C'est ce qui vient d'être démontré par une équipe
de chercheurs cardiologues et publié dans la revue
médicale "New England Journal of Medecine".

 

Depuis Euclide, on pensait avec juste raison
que les sentiments logeaient dans le cœur
y vivant une petite vie tranquille d'horlogers
et d'artisans d'art

 

Et bien, on se trompait. La démonstration est irréfutable.
(merci à la spectro-scintigraphie chromatographique)

 

Du coup, nos convictions sont reléguées au rang de has been
et notre rationalisme à une croyance vaguement aristotélicienne.

 

Dans la foulée, certains savants vont juqu'à affirmer
(avec une légère ironie)
que les sentiments n'ont jamais appartenu à la cardiologie
mais plutôt à l'endocrinologie hormonale
voire à l'anatomie périnéale.

Toujours est-il que chez les cardiologues c'est la morosité.
Les électrocardiogrammes restent plats, les poitrines vides.
Plus de palpitations, de serrements, de chamades.
Les stéthoscopes se balancent désoeuvrés.

 

On dit même que certains cardiologues, les plus prévoyants
se sont déjà reconvertis dans l'horticulture.

 

Bernard Nègre

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article