Date limite

Publié le par la freniere

Certains poèmes ont dépassé la date de péremption et fleurent bon la naphtaline, parfumés naguère au prêt à penser et plus ou moins tirés par les nattes.

A vrai dire je m'en fous, mais faut l'dire vite, c'est juste pour un peu causer.

Ça fait vraiment un fameux bail. Il est temps de désherber, de farfouiller entre les mots, chercher ceux qui renversent, une poésie qui bouscule, fichée à fond dans nos entrailles pour arracher des images inouïes.

Je dois le dire quand même, mais faut l'dire vite, même si après tout je m'en fous.

Rejoins ton vrai chant ton vrai centre, la petite source vraie sous tes apparences tente de faire du bon neuf avec du mauvais vieux comme ce doué boxeur de mots qu'on dit poète.

Mais à dire vrai j'm'en fous un peu, je dis tout ça pour causer, mais le dire vite puisque j'ai osé...


Aglaé Vadet

 

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article