Derniers saluts

Publié le par la freniere

Derniers Saluts ce soir

ceux que je t'envoie n'ont pas de fin

pas plus que mes salut salut à Pas question

que les transmette la divine diligence.

 

Tournant de l'œil s'effondrent les violettes

que le temps tiède a trop étreintes

c'est légitime il est resté

sans les voir depuis l'an dernier.

 

Salut assiduité des fleurs

assurant votre retour périodique

salut assiduité du sans retour

tu as suivi à la lettre les morts.

Salut étreinte des ténèbres

qui accueilles le légitime, elles sont restées

sans te voir dès avant ta naissance.

Salut refus d'ouverture de tes yeux

salut Inespéré promesse pleine de grâce

qu'à nouveau ton regard trouvera l'audace un jour

de s'ouvrir vers le mien terrifié.

Salut refus d'ouverture de tes yeux

— laissez-passer de la mémoire

pour que vienne les voir quand elle veut

l'aube d'une journée perdue.

 

Quant à toi monde

qui condescends à vivre

tant qu'a besoin de toi le hasard

dont les maux sont le fruit

de ta fertile résistance,

qui t'avilis à vivre

pour que te paie d'un bonsoir tout au plus

pendant sa traversée

une pleine lune ventriloque

que dire

salut à toi aussi.

 

 

Kiki Dimoula

Publié dans Poésie du monde

Commenter cet article