Écrire éthique

Publié le par la freniere

Il faut écrire éthique,

préférer l’émotion au fignolage.

La virgule peut se défendre elle-même.

Je ne veux pas de mots prisonniers de leur encre

ni de la novpoésie.

Je veux des phrases sans barreaux,

boire à la fois la pluie à la petite cuillère,

enterrer la rage à la pelle,

creuser la terre avec des mots,

affronter le néant avec un bout de crayon.

 

On a assez découpé l'homme.

Il faut le remettre entièrement debout.

Publié dans Poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article