Fermeture de marché

Publié le par la freniere

«Un peu de couleur et d’élan

de beauté et de mystère

vos airs battus, vos dos ronds

et vos histoires à la con

j’en ai plus rien à faire…»

dit la femme en brisant son verre

puis elle sortit son mouchoir et pleura.

 

D’ordinaire, elle ne parle pas

mais c’est l’idée qui l’a frappée comme ça

devant son quart de bière

que la même vie avec les mêmes

pourrait être comme de la soie

comme une musique continuelle

comme si la vie… mon Dieu !

 

Déjà tous les yeux du café la regardent

les cartes levées des joueurs

retournent vers la table

et chacun à sa propre mort

déjà elle n’est plus bien certaine.

 

Sur nos écuelles sales, sur nos têtes rasées

et sur nos droguets d’assassins

s’étend le ciel immuablement bleu

parfois du coin de l’œil on l’aperçoit

puis on l’oublie.

 

Nicolas Bouvier

Publié dans Poésie du monde

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article