Francopolis

Publié le par la freniere

 

Le Francopolis de novembre est en ligne. Une très bonne cuvée concoctée par André Chenet, avec entre autres, des textes de l’excellent poète Paul Mari.

 

 

Qui parle de Jean ?

Il vécut en comptant sur ses doigts
Et de phrases sans verbes

Son cœur battant la grosse caisse
Il partit pour ailleurs et toujours nulle part
Ce qu'il croyait voir restait sans cesse absent

Qui parle de Jean ?


Il est mort sans visage

À des années lumières, sur un morceau de bois
Il jouait de la flûte
Lorsque le sang lui montait à la tête

Qui parle de Jean ?


Il n'exista pour personne
Et tout son temps couru, fut à peine du temps

Aimant les fleurs, il se faisait jardin
Vent du sud
Pour activer ces feux de bois qui prennent mal
Et qui fument

Mélangeant le bon avec le pire
Il ressentit le froid, la soif
Et toujours il vécut
Là, où vivre nous déchire.


À Jean-Baptiste Robaut dit Bida au Calampana

Paul Mari


Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article